La Religion  
     
  Geo Savulescu  
     
  Je ne sais ce qui me pousse a ecrire sur la religion quand je ne suis pas prepare pour cela . Tout n'est pas tres clair pour moi, mais, sur le sentier difficile de la pensee, je me suis heurte a chaque pas a la religion, a Dieu…
Deux questions suivent et commencent : Je crois en Dieu ? Oui ! Pourquoi ? Je ne peux pas repondre. Ce n'est pas si facile de connaitre , toi seul, les parties les plus profonds de ton etre.
Dieu existe ? ca c'est une fausse question. Pour qui peut exister Dieu ? Pour moi, pour nous, pour tout le monde ? Dieu existe pour moi, et seulement pour moi. Je ne peux pas prouver l'existence de Dieu car c'est une experience personnelle. La croyance que Dieu existe c'est quelque chose de purement personnel. C'est moi comme individu qui crois que Dieu existe. Je sens ca et je ne dois pas avoir de preuves , je n'en ai pas besoin. Si quelqu'un d'autre croit aussi, c'est sa foi . L'individu ne peut pas etre force a croire dans l'existence de Dieu car c'est une relation seulement entre l'individu et Dieu. Peut-etre j'ai besoin de croire et je crois !
Il semble que Dieu soit quelque chose de necessaire pour l'homme et que l'homme ne puisse pas fuir cette necessite.

La discussion est passee de la religion a Dieu. Il semble que la necessite de Dieu est plus forte que la necessite de la religion car l'individu est le principal et la societe suit. Sûrement la question de la suprematie de l'individu, c'est difficile de la comprendre car tout depend de l'individu qui, s'il est fort, peut soutenir la societe mais s'il est faible peut etre ecrase par la meme societe. Parce que l'homme c'est l'important, nous allons partir de l'anthropogenese et je suivrai le point de vue de Lucian Blaga. Quand l'animal a deux pieds commenca de devenir un homme, arriva a la connaissance, se rendit compte qu'il vit, qu'il vit dans un monde de mysteres, il a commence a faire des efforts pour reveler ces mysteres. Peut-etre est-ce le moment ou commence le besoin de croire en Dieu.

C. G. Jung nous parle d'archetypes parmi lesquels il y a les archetypes de la mere, du pere, de l'enfant , des ancetres. Le culte des ancetres c'est le commencement de la religion, et le besoin d'avoir un pere immortel c'est la necessite de croire en Dieu.

Le jour et la nuit, l'hiver et l'ete, le soleil, la lune et les etoiles qui tournent dans le ciel, la foudre et le tonnerre, les eruptions volcaniques, les tremblements de terre, les tempetes, les ouragans, les animaux qui sont un danger ou ceux qui donnent a manger, tous ces evenements naturels ouvrent des mysteres nouveaux auxquels il est oblige de donner des reponses. Avec sa creativite, science et art, il reussit a connaitre des reponses, mais chaque jour les mysteres s'accroissent, sont plus nombreux, et il a besoin d'un aide, d'un pere, de Dieu.

Revenons a la religion. Religio, religionis, cela veut dire peur, scrupule, scrupule de conscience ; religion-culte : peur des dieux. Le nom religio a comme racine religo qui signifie lien. Il semble que l'homme a senti la necessite d'une liaison avec un etre qu'il sentait sans le voir, qui lui etait comme un pere, qui l'aide, de qui il avait peur, lequel il voulait ecouter. L'homme a senti la necessite de Dieu.

Dans la Bible, Abram nomme ulterieurement Abraham " pere des peuples " est le premier qui trouva Dieu, l'unique Dieu. C'est vrai que Amenhotep le 4eme (14e siecle avant Christ) que les Egyptiens ont considere comme heretique, avait instaure le culte d'un seul Dieu, le Soleil (Aton), et ils ont deplace la capitale a El-Amarna. Donc Abraham, Isaac et Jacob ont probablement apporte la croyance en un seul Dieu apres Akhenaton. C'est pour cela qu'on les retrouve dans les peintures murales (comme celles de Voronetz) dans la partie du paradis.

Il y a de grandes differences entre les religions monotheistes du monde mais l'important est qu'une grande partie des humains croient en un seul Dieu. Ce n'est pas important s'il se nomme El, Jehova, Dieu, Jesus-Christ, Allah, Brahma, Budha, Inca ou autrement. Apres tout Jesus-Christ, El , Allah, Brahma et autres sont des etres qui nous transcendent et nous aident a vivre. L'important c'est que chaque religion possede un corps de lois morales applicable aux croyants, des lois qu'on respecte plus ou moins. Ces lois on les a ecrites comme les lois de Moïse, le Coran, etc…et doivent etre respectees par tous les croyants. En plus de ces regles morales et avec leur aide, les religions veulent renouveler dans les humains les grands commandements moraux comme l'amour, la bonte, la droiture, des commandements qui luttent contre les poussees instinctives de survie, d'agressivite (la loi du plus fort), le sexe, la satisfaction d'avoir sans concevoir les consequences, l'accumulation des biens meme s'ils ne sont pas utiles, pour simplement avoir.

C'est une lutte constante qui peut devenir un peril pour l'homme a cause de son pouvoir creatif. Chez l'animal, les instinct restent au niveau normal pour resoudre les problemes immediats et assurer la subsistance. Je pense qu'on devra etre sur ses gardes tout le temps, etre attentifs a cette lutte qui se donne a l'interieur de nous-memes contre la partie instinctuelle qui n'est plus tellement necessaire parce que notre immediat et notre survie (la sante) sont assures du point de vue social. Il y a toujours un peril de desequilibre : les instincts qui se manifestent alors que nous n'avons pas tant besoin d'eux (par exemple ceux des supporters d'un match de football) peuvent nous dominer et nous conduire a un medecin, a un psychanalyste ou meme a un psychiatre.

Quand l'eumeros "la partie bonne" de notre inconscient, qui est toujours en nous, est potentialise et que les instincts s'actualisent trop fort (une application de la logique de Stephane Lupasco) notre corps, notre bien-etre est sous l'epee de Damocles d'une possible maladie (physique ou mentale). C'est pour cela que le mot le meilleur quand on se rencontre ou l'on se separe de quelqu'un c'est " sante " : je peux etre accuse de parler en medecin ! Je ne peux pas oublier ce que je fais ! D'ailleurs les pretres sont quelques fois meilleurs que les psychologues ou les psychiatres pour notre psychisme de meme qu'un philosophe ou un logicien pour bien penser. Nous, les medecins, qui voulons entretenir les humains en bonne sante, nous devons nous occuper non seulement du corps, des organes, mais aussi du bon fonctionnement mental. Nous avons besoin de pouvoir devoiler les conditions de fonctionnement des instincts de notre patient ; s'il n'exagere pas leur mise en fonction. Par exemple si nous sommes attaques, l'adrenaline augmentera dans le sang et nous aidera a nous defendre. Mais si nous ne sommes pas du tout attaques, que faire si l'adrenaline est en exces et que nous devenons rouges de colere ? Pourquoi devenir agressif si on ne t'attaque pas ? C'est un dereglement de la fonction d'un instinct. De meme c'est bien de posseder, d'amasser, pour ta famille pour qu'elle n'ait pas de besoins. Mais quand tu amasses alors que tu n'as pas de besoins, c'est de nouveau un instinct deregle. Si tu agresses autrui, si tu t'agresses toi-meme, si tu as plus que tu ne peux porter, si tu manges plus que tu n'as besoin, si tu veux avoir plusieurs partenaires sexuels par jour, ce sont des instincts deregles. On actualise trop certains instincts. La maladie peut etre au bout, et comme docteur tu dois mettre en garde le patient et pouvoir l'aider.

Ces exemples de la pratique medicale illustrent seulement l'importance de l'inconscient qui possede une partie sombre avec les instincts et une partie bonne, l'eumeros, qui peut nous aider a vivre en meilleure condition.

Je repete, avant d'aller plus loin. Dieu, c'est une necessite humaine, c'est une experience individuelle pour chacun d'entre nous. Pourrons-nous vivre dans un monde sans Dieu et sans religion ? L'experience, on l'a faite. Un desastre ! Le malhonnete devient Dieu ! Cela a ete une fourberie, un mensonge ! Si l'on assume l'existence de Dieu, la necessite de la religion suit. La religion, c'est le lien entre l'homme et Dieu, c'est religo, le joug, le bon joug.. Quelle est la meilleure religion ? On dit que le roi des Cazane, un peuple qui vivait quelque part dans les Balkans au Moyen-Age, s'etait pose la meme question : quelle est la meilleure religion ? Il a demande a un pretre chretien, un musulman et un rabin de venir le convaincre. Apres leurs paroles il a choisi la loi de Moïses comme religion.

Je vais repondre a cette question que toute religion est bonne et merite toute notre estime. Si quelqu'un dit qu'il est un homme sans Dieu, je le soupconne qu'il le tient cache quelque part car c'est difficile de n'avoir pas de Dieu. Je vous raconterai une petite histoire. Dans l'hiver 41-42, un hiver avec des froids extremes, specialement en Russie, Staline se trouvait a Moscou et les allemands avec leurs Panzers en face de Moscou. Staline s'est effraye de la possibilite que les allemands prennent Moscou. Quelqu'un lui a dit qu'il y avait une icone sainte a Moscou, dans une petite eglise, une icone qui pouvait faire des miracles. Il fait venir un moine parmi le peu qu'il n'avait pas tues, et il lui parle de cette icone et lui demande si elle peut sauver Moscou. Le moine lui dit que si l'icone fait trois fois le tour de Moscou, les allemands ne pourront pas prendre la ville. Il fait mettre l'icone dans un petit avion puis lui fait faire trois fois le tour de Moscou. La nuit qui suivit, il fit tellement froid que les allemands recurent l'ordre de maintenir en marche les moteurs des tanks mais en depit de cela, le matin tous les moteurs etaient exploses et Moscou sauve.

Vous voyez , meme Staline, le plus vil des hommes avait quelque part une trace de Dieu, une necessite de Dieu. Quand il mourra, seul, sans aucune aide medicale, c'est son inconscient (sa conscience) qui l'empecha de demander aide a ceux qu'il tuait quelques annees auparavant, lui, le tueur de medecins.

Reprenons. Dieu est ! Mais c'est une experience personnelle. La religion parait de plus en plus necessaire meme si toute l'Europe a ete ravagee par la guerre (y compris la guerre froide) et s'eloigne de la religion. Regardons un peu en arriere dans l'Antiquite. Toutes les grandes civilisations se sont developpees autour des grands fleuves : le Tigre, l'Euphrate, le Nil, le Danube, autour de la Mer Rouge, de la Mer Noire, de la Mediterranee et on ne sait pas depuis quand les humains se sont installes dans le bassin de l'Amazone. Dans l'Egypte et la Mesopotamie, nous avons des documents qui datent de 7 a 9 mille ans. Qui a assure la survie de l'Egypte ? La religion, les temples ! Ils etaient de veritables depots d'aliments, des centres de redistribution de ces aliments. L'Egypte a ete soumise a des periodes de secheresse et de famine comme celle que raconte la Bible sous le regne de Pharaon, les sept vaches grasses et le sept vaches maigres. Il y eut d'autres periodes ou il y eut une telle famine qu'on l'a inscrit sur la pierre et que les hommes sont devenus cannibales. Ils volaient les enfants pour les tuer et les manger. Meme l' Europe de notre temps a connu une periode de cannibalisme : dans Leningrad assiegee par les allemands, Staline refusant de faire sortir les vieux, les femmes et les enfants dans le long hiver pendant lequel le lac Ladoga demeurait une voie de communication.

La longue survie de l'Egypte avec des Dieux peut expliquer le brutal refus des Egyptiens du monotheisme propose par Amenhotep. Abraham, Isaac, Jacob et Moïse conduisent vers le christianisme, vers Jesus Christ. La veritable revolution dans le mosaïsme qui etait annoncee par Jesus-Christ, on ne l'a pas recue parce qu'on n'a pas voulu accepter qu'il soit le Fils de Dieu, donc Dieu sur terre, idee inadmissible pour les pharisiens.

C'est exactement ici que Jesus-Christ nous a donne le plus possible pour nous sauver. Nous les Chretiens, nous avons recus toute notre croyance des enfants d'Israel. Si Israel n'existait pas, le Christianisme n'existerait pas lui non plus. Jesus-Christ et tous les apotres etaient des juifs. Jesus meme disait qu'il etait venu pour les enfants d'Israel.

Revenons encore une fois sur les idees de la religion et de Dieu. Cette relation entre l'homme comme individu et Dieu, comment se fait-elle ? Quelle a ete la communication d'Abraham avec Dieu, de Isaac, de Moïse avec Dieu ? Ils ont communique par des reves messianiques et par des anges.

Les reves sont notre inconscient. Les anges sont des etres intermediaires, ni hommes ni Dieux, des etres qui facilitent cette communication de l'homme avec Dieu.

" Les anges (…) sont imparfaits (…) ils n'ont pas de libre arbitre comme l'etre humain (…) Ils n'ont pas de passions (…) ils se nourrissent et vivent de la splendeur de la gloire divine " (1) is a central Albert Soued p. 66, 67. Donc les anges sont des etres imparfaits, ni humains ni divins, des etres qui n'existent que dans notre imagination pour nous aider a transgresser cette distance incommensurable qui nous separe de Dieu.

Vous connaissez la lutte de Jacob avec l'ange. Jacob poursuivi par Laban avec une armee … A sa rencontre voici Esaüe, son frere jumeau. Tous les deux voulaient le tuer et lui prendre ses biens. Il reve et il lutte avec un ange toute la nuit. A l'aube, il est beni et on le nomme Israel Les hebreux disent que cet ange, c'est Michel, depuis lors l'ange gardien d' Israel. Un homme de la taille de Jacob, entre deux perils mortels, cherche a sauver ses deux femmes et ses biens en traversant le torrent. Apres, il reve la lutte avec l'ange. Il sera victorieux. C'est la lutte avec son inconscient, sa conscience (La conscience a une partie consciente et l'inconscient): "Dans la solitude de la nuit, Jacob a triomphe de ses peurs et de ses fantasmes (…) une lutte contre lui-meme " (2) is a central . "Jacob a eu raison des malefice de Laban par son courage et sa force interieure. Jacob est parti suivre "son chemin" vers la lumiere interieure" (3) is a central (Albert Soued , p. 50, 51).
Les reves, meme messianiques, et les anges sont toujours le resultat de la lutte interieure qui se donne en nous, entre l'ombre et l'eumeros de notre inconscient. Le reve, dans une situation dramatique, peut donner la solution de l'impasse. Vous vous souvenez de l'episode du jardin de Getsimani ? Jesus savait qu'il serait crucifie. Pourtant il prie Dieu, le Pere, de lui oter la coupe des levres. Nous ne savons pas la reponse parce que tous les apotres se sont endormis. Nous savons seulement qu'un ange du ciel est venu le fortifier. C'est clair : son entretien avec son ame lui dit qu'il se donnera a la mort sur la croix. C'etait son choix. Allons voir ce qu'il apporte de nouveau Jesus Christ. La nouveaute est que nous pouvons nous faire Fils de Dieu
L' evangile de Jean " Mais quant a tous ceux qui l'ont recu, il a donne le pouvoir de devenir enfants de Dieu, a ceux qui croient en son nom, qui non du sang, ou de la volonte de la chair, ni de la volonte de l'homme, mais de Dieu sont nes " Jean Prologue 1. 12- 13.


Pour renforcer ce qu'il avait dit dans son entretien avec Nicodeme " En verite, en verite je te le dis, nul s'il ne nait de nouveau ne peut voir le royaume de Dieu " Jean 2. 3.
" En verite, en verite je te le dis nul, s'il ne renait de l'eau et de l'esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Car ce qui est ne de la chair est chair et ce qui est ne de l' Esprit est esprit " Jean 2. 5,6.

La nouvelle loi de Jesus avait besoin du bapteme par l'eau et par l'esprit, par le Saint-Esprit.
Le bapteme par l'esprit annonce une nouvelle conscience, un nouvel humain qui habitera dans un monde spiritualise, un monde avec des coeurs clairs. Le christianisme a-t-il realise ce nouvel etre, ce nouvel etre humain ? J'en doute !

Il se peut que chacun de nous possede Dieu sans etre conscient de sa presence. Pour que nous nous rendions compte que nous sommes des Fils de Dieu - de meme que Jesus est le seul Fils de Dieu sur terre qui ait ete donne a la mort par la croix - pour nous dire, pour nous faire entendre, que nous pouvons nous faire Fils de Dieu par notre croyance, par des efforts constants de se rapprocher de Dieu, ce nouvel ego, qui trouve Dieu en soi meme, ce ne peut pas etre l'homme que nous etions.

Nous ne savons pas ou et qui est Dieu veritable, le vrai Dieu qui est pres de nous. Nous ne le connaissons pas, et pourtant il est a nos cotes. Il est un seul Dieu qui se distribue dans chacun des humains sans se modifier pour cela, sans perdre rien. "Dieu est ", ca veut dire, Dieu est Un, et Dieu est en tout le monde, en tous les humains. C'est peut-etre une pensee dogmatique, mais ce n'est pas une contradiction. Dogmatique, dans ce sens, veut dire qui depasse notre entendement usuel par ce qui est un autre entendement.

Quand la science nous montre que l'hologramme est une seule figure qui peut se multiplier en n'importe quel nombre, nous ne sommes pas surpris parce que nous voyons, parce que on nous le montre. Mais quand je dis Dieu est Un qui se distribue en tous, cela ne nous parait pas possible parce que nous ne le voyons pas. Au moins comme individu, nous pouvons sentir cela. Quand je cherche Dieu avec toutes mes forces et que je le trouve pres de moi, dans moi-meme, selon ce que disait Jesus Christ : " Je vais me faire un nid en vous-meme ", je ne peux pas demontrer ca a mon ami car c'est seulement mon experience personnelle qui est intransmissible.


Quand Mathieu ecrit "Entrez par la porte etroite car la porte large et la voie spatieuse conduisent a la perdition et nombreux sont ceux qui y passent ; car elle est etroite la porte et re-serree la voie qui conduit a la vie et il en est peu qui la trouvent …", la croyance est un grand effort que nous devons faire, et dans le meme chapitre : " Demandez et l'on vous donnera ; cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande recoit, qui cherche, trouve, et l'on ouvrira a celui qui frappe. Qui de vous, si son fils lui demande du pain, lui donnera une pierre ? ". Mathieu, 5. 16-17.

Qui et combien ont entendu, ont realise cette loi ? Qui et combien sommes nous qui pouvons en avoir l'entendement et etre d'accord pour faire tout ce travail dans la croyance , dans ce sentier si difficile ? Qui et combien sommes nous qui comprenons que Dieu, la religion ne veut pas dire aller seulement a l'eglise et faire une priere car c'est quelque chose de tout a fait different : c'est l'entendement de la place de l'homme sur la terre, l'entendement de toutes les reponses a ces questions " d'ou venons-nous ; qui nous sommes ; ou allons-nous ? " Ce sont les questions de toujours de la philosophie, (ce sont aussi les reponses a "comment avoir sa vie ? ").

Je vais m'attarder un peu sur le chapitre 8 de l'Evangile de Jean ou on peut lire une forte discussion entre Jesus et les Anciens du Temple qui se termine avec un peril de mort pour Jesus : ils ont pris des pierres pour les jeter contre Jesus. C'etait apres que Jesus ait sauve la vie d'une femme adultere, une femme amenee par les sages, qui voulaient le coincer. Jesus leur dit " Je suis la lumiere du monde, celui qui me suis ne marchera pas dans les tenebres, il aura la lumiere de la vie ". Les pharisiens et les sages l'accusent de mensonge…. Jesus repondit : " Quoique je rende temoignage de moi-meme, mon temoignage est veridique, parce que je sais d'ou je suis venu et ou je vais "… Jesus leur dit encore : "…Vous jugez selon la chair, moi je ne juge personne…. Je m'en vais, et vous me chercherez, et vous mourrez dans votre peche. Ou je vais, vous ne pouvez venir ". Vraiment dans les Evangiles Jesus n'accuse personne. Il parle de " Mon Pere, Celui qui m'a envoye " Les sages demandent " Qui est ce Pere ?" : " Vous ne Me connaissez pas, ni Mon Pere" " Je vais partir et vous allez me chercher… Je ne suis pas de ce monde ". Jean, 8. 12,13,15,23,24. C'est une affirmation fantastique. L' Homme peut se faire Fils de Dieu par sa croyance, par une belle vie, un jugement propre sans rancune sans mauvaise pensee mais ca c'est un autre monde different du monde de ceux qui ne peuvent pas croire. C'est le monde de Jesus, c'est le monde de ceux qui croient en Dieu, qui dans sa hauteur peut etre si pres de l'homme, de l'homme qui peut croire et qui peut se faire fils de Dieu.

Ce sont de grandes paroles qui cachent beaucoup. Nous pouvons nous construire, pendant notre vie, un joli eumeros qui pourra nous aider a vivre, un eumeros qui est soutenu par un constant effort de nous rapprocher de Dieu. Nous n'avons aucune preuve de l'existence de Dieu, on sait qu'on ne peut pas en avoir une mais ca n'importe pas, nous avons seulement le besoin de faire de constants efforts vers Dieu parce que celui qui cherche a deja trouve (Pascal : tu ne m'aurais pas cherche si tu ne m'avais pas trouve auparavant ).

Jesus dit : " Celui qui m'a envoye est avec Moi, Il ne m'a pas laisse seul parce que je fais toujours ce qui Lui plait. Vous connaitrez la verite et la verite vous donnera la liberte. En verite, je vous dis quiconque commet le peche est soumis au peche ". Vous pouvez dire que c'est de la religion. Pour moi c'est premierement vie, sagesse, c'est l'amour de la sagesse, c'est la philosophie, la verite. La verite des philosophes nous fait libres. Seulement les mechancetes, les mauvaises pensees que nous retenons en nous, font de nous des esclaves et ne nous laissent pas dormir. C'est pour cela que celui qui actualise un peche, quelque chose qui contrevient a son eumeros, celui-la devient un esclave de l'actualisation de son peche. C'est la loi du karma indien.
La dispute continue au chapitre 8 de St Jean : " Nous sommes la semence d'Abraham… Tu dis que nous nous ne sommes pas libres ?" L'orgueil humain apparait, l'orgueil qui rend aveugle ! Ils ne peuvent pas voir ce que la nouvelle loi peut leur apporter de nouveau ! La liberte dans leur conscience. Tu peux etre esclave mais pourtant libre ! De meme comme tu peux etre libre socialement mais esclave de tes propres passions, de tes instincts.
Les sages crient : "Notre pere c'est Abraham". Jesus repond : " Si vous etes les fils de Abraham, pourquoi ne comprenez vous pas mes paroles ?" Ca continue avec des mots qu'il est difficile de croire qu'ils ont ete dits par Jesus Christ. C'est peut-etre la furie de Jean " vous etes de votre pere le diable…" Ils ont pris des pierres…Jesus s'eclipse du Temple.
Ce sont, je repete, pour beaucoup, des mots qui ne peuvent pas avoir ete dits par Jesus ; c'est presque la meme situation que lorsque Moïse revenant avec les Tables de la Loi, trouve le peuple d'Israel revenu a ses idoles. Furieux, il cassa les Tables. C'est la meme chose avec Jean. Il ecrit des mots durs contre les sages d'Israel, il etait furieux. Jesus n'a pas pu les dire, Jesus qui aimait les non-croyants, les pecheurs, parce que : " …pour eux je suis venu, pour leur montrer la verite ". Les Juifs ramasserent de nouveau des pierres pour le lapider. Jesus leur dit : " J'ai fait devant vous beaucoup d'oeuvres qui venaient de mon Pere : pour laquelle de ces oeuvres me lapidez vous ?". Les Juifs lui repondirent : " Ce n'est pas pour une bonne oeuvre que nous vous lapidons, mais pour un blaspheme et parce qu'etant homme vous vous faites Dieu " Jean 8. 10-34.

C'est vrai que personne n'a eu le courage jusqu'a ce temps-la de dire : " N'est-ce pas ecrit dans votre Loi , J'ai dit : Vous etes des Dieux ? Si la Loi appelle Dieux ceux a qui la parole de Dieu a ete adressee, et si l'Ecriture ne peut etre aneantie, comment dites-vous a celui que le Pere a sanctifie et envoye dans le monde : Vous blasphemez parce que j'ai dit : Je suis le Fils de Dieu ? Si je ne fais pas les oeuvres de mon Pere ne me croyez pas. Mais si je les fais lors meme que vous ne voudriez pas me croire, croyez a mes oeuvres : afin que vous sachiez et reconnaissiez que le Pere est en moi, et que je suis dans le Pere " Jean, 10. 34-38. C'etait le Fils de Dieu, l'Unique Fils de Dieu, envoye et crucifie pour nous faire, nous laisser nous faire fils de Dieu par notre croyance. " Nous avons une Loi et d'apres notre Loi, il doit mourir parce qu'il s'est fait lui-meme fils de Dieu " Jean, 19. 7. De nouveau, le depassement de la logique, des barrieres du logique c'est tres difficile pour eux, les sages d'Israel autant que pour nous. D'une part, comme nous l'avons dit, Jesus, l'Unique Fils de Dieu, de meme etre que Dieu, et d'autre part les humains qui peuvent se faire fils de Dieu par leur croyance : comment resoudre cette difficulte ? Il y a aussi "le Fils de l' Homme" nom donne a Jesus Christ par les apotres. On attire notre attention sur le fait que le seul Fils de Dieu, Jesus, est aussi comme nous tous, le Fils de l'Homme ? Peut-etre. Nous ne savons pas comment resonnent ces mots dans l'arameen ni meme leur contenu reel dans l'ancien grec. Luc dit (…" Le royaume de Dieu est au milieu de vous" Luc, 17. 21). Il faut seulement le trouver par notre croyance.

Si les anges de Dieu avaient trouve un seul croyant a Sodome et Gomore. Il n'aurait pas detruit ces cites. La force de la croyance est grande mais elle se realise seulement par l'individu.

Jesus etait venu pour donner un nouveau pouvoir a la croyance, comme Saint Augustin disait : "aime et fais ce que tu veux". Si tu aime et si tu crois en Dieu, tu peux faire n'importe quoi car tout ce que tu feras sera bien fait, ton eumeros te sauvera toujours.

C'est miraculeux ce qu'elle apporte de nouveau dans la croyance, dans la spiritualite, la nouvelle loi de Jesus. Il propose de concevoir un Dieu Unique comme le Dieu d'Israel, mais qui sera un Dieu pour tout le monde, pour chaque humain, parce que la croyance c'est la croyance de l'individu qui devient celle de tous les fils de ce Dieu unique.

Par ce que la croyance c'est un acte individuel, je respecte tout croyant quelle que soit sa religion. Je suis chretien orthodoxe et je suis habitue depuis l'enfance a aller a l' eglise. Les eglises orthodoxes me font plaisir. C'est une matrice stylistique. Mais je peux faire une priere dans n'importe quel lieu, dans une cathedrale catholique, dans un temple, dans la foret, a la montagne, chez moi, dans ma chambre. Je ne concois aucune barriere dans ma croyance.
Le cri de Jesus en mourant sur la croix Eli, Eli lama sabactami ! c'est un cri humain, trop humain. Il montre la force de la croyance. Un Dieu humain qui pouvait croire en Dieu ! Il, Jesus, avait dit : " Cependant je vous dis la verite : il vous est bon que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas le Consolateur ne viendra pas en vous, mais si je m'en vais je vous l'enverrez " Jean 16, 7. Il annonca trois fois son martyre et il n'a pas montre de faiblesse.
On peut discuter Jesus, Dieu, Homme-Dieu ou seulement Homme. Les musulmans le considerent comme seulement homme donc en prophete ; les Hebreux comme un faux prophete ; nous les Chretiens comme Dieu sur terre.

Toutes ces possibilites peuvent etre concues dans une seule formule en appliquant la logique de Stephane Lupasco : Dieu et Homme. Il peut y etre actualise Dieu au maximum qui tend vers l'infini et on potentialise l'Homme mais on peut faire differents taux d'actualisation et de potentialisation passant par le milieu et on peut potentialiser le Dieu et actualiser l'Homme au maximum comme dans l'Islam et chez les Hebreux

Donc avec l'application de la logique lupascienne il n'y a pas de contradiction entre etant Dieu et aussi Homme. Pour moi, la partie Dieu est fortement actualisee en Jesus parce qu'il avait de la force. Avec cette force il a montre les travaux de Dieu par la guerison des malades. Plus que ca. Il a eu le pouvoir de transmettre cette force aux apotres qui etaient aussi fils de Dieu par leur croyance.

Le moment de Paques s'approche. Nous trouvons dans les Evangiles un Jesus qui se detache de son etre humain et devient de plus en plus Dieu." L'heure est venue ou le Fils de l'Homme doit etre glorifie. En verite, en verite, je vous le dis, si le grain de ble tombe en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruits. Celui qui aime sa vie, la perdra et celui qui hait sa vie en ce monde, la conservera pour la vie eternelle " Jean, 12. 23-24-25. Et puis : " Vous avez des tribulations dans le monde , mais prenez confiance, j'ai vaincu le monde " Jean 16. 33.

Au jugement de Pilate, Pilate lui dit : "Tu es donc roi ? " Jesus repondit : " Tu le dis, je suis roi. Je suis ne et je suis venu dans ce monde pour rendre temoignage a la verite. Quiconque est de la verite, ecoute ma voix ". Pilate lui dit " Qu'est-ce que la verite ? " Apparemment il n'y a pas de reponse. Jesus avait dit que la verite est en Dieu. La verite (aleteia des Grecs), valeur centrale pour Parmenide, Socrate, Platon, avec le Bien comme valeur supreme, le Bien, la bonte.

La verite et le bien, nous les retrouvons dans toutes les predications de Jesus, partout attachees a l'amour. Beaucoup de predications de Jesus commencent par "En verite, en verite…". Dans la premiere lettre de Jean, il dit : " Dieu, on ne peut pas le voir… Dieu est amour et celui qui reste dans l'amour reste en Dieu et Dieu restera en lui ". Dans la deuxieme lettre de Jean " Celui qui fait le bien…il est de Dieu ".

Dans Mathieu 20. 28, Jesus est extremement fache : "… gare a vous sages et pharisiens. Vous fermez le royaume des cieux aux hommes. Vous n'entrerez pas, mais ceux-la qui veulent entrer, vous ne les laissez pas entrer ". Jesus se rend compte que les sages d'Israel, par le commandement qu'ils imposent aux croyants et par leur refus de laisser libre le peuple pour entendre ses paroles, ont suffisamment de pouvoir pour interdire aux humains le sentier de la verite, la verite qui reste dans le royaume des cieux.
Nous avons eu l'experience, au cours du XX e siecle, des interdictions culturelles, des interdictions de vivre dans la spiritualite. Le resultat, on le voit : des millions de jeunes gens dans toute l'Europe qui ne trouvent pas leur direction dans la vie. Ce n'est pas facheux, de mon point de vue, qu'ils n'aillent pas a l'eglise, c'est facheux qu'ils ne trouvent plus Dieu, qui attend d'etre trouve dans chaque etre humain. Ils ne peuvent plus faire des efforts pour chercher Dieu.

Dans tous les evangiles on peut lire clairement l'effort que Jesus fait pour se perfectionner et pour sauver la famille d'Israel. " Je n'ai ete envoye qu'aux brebis perdues de la maison d'Israel " Mathieu 15. 24, Il, Jesus, connait depuis le commencement, apres le bapteme de Jean et apres que l' esprit - sa conscience - l'a conduit dans le desert quarante jours, que ce ne sera pas du tout facile d'entendre ce qu'il apportait. Il voulait apporter le Consolateur. Que c'est beau ce que Jean ecrit : " Lorsque le Consolateur que je vous enverrai d'aupres du Pere, l'Esprit de verite qui procede du Pere sera venu, il rendra temoignage de moi " Jean 15. 26. Et il dira encore ces propos a son calvaire : " Je vous ai dit ces choses afin que vous ne soyez pas scandalises …Je ne vous en ai pas parle des le commencement parce que j'etais avec vous. Cependant je vous dis la verite : il vous est bon que je m'en aille ; car si je ne m'en vais pas, le Consolateur ne viendra pas en vous, mais si je m'en vais, je vous l'enverrai " Jean 16. 1,5.

Une journee avant le calvaire, Jesus se rend compte que meme les apotres qui le suivent n'ont pas compris tout ce qu'il voulait dire. C'est pour cela qu'il leur dit de ne pas etre troubles. Et il continue parlant de cet alter ego de lui, de Jesus, de Dieu, qui est le Consolateur : " Que votre coeur ne se trouble point. Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Pere ; s'il en etait autrement, je vous l'aurais dit, car je vais vous y preparer une place. Et lorsque je m'en serais alle et que je vous aurais prepare une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que la ou je suis, vous soyez aussi ; et la ou je vais, vous en savez le chemin ". Thomas lui dit : " Seigneur, nous ne savons ou vous allez, comment donc en saurions-nous le chemin ? " Jesus lui dit : " Je suis le chemin, la verite et la vie ; nul ne vient au Pere que par moi. Si vous m'aviez connu vous auriez aussi connu mon Pere…des a present vous le connaissez, et vous l'avez vu " Jean 14. 1,7 " En verite, en verite je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Pere, et que tout ce que vous demanderez au Pere en mon nom, je le ferai, afin que le Pere soit glorifie dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. Si vous m'aimez, gardez mes commandements. Et moi je prierai le Pere, et il vous donnera un autre Consolateur, pour qu'il demeure toujours avec vous ; c'est l'esprit de verite, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connait point, mais vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure au milieu de vous ; et il sera en vous. Je ne vous laisserai point orphelins ; je viendrai a vous. Encore un peu de temps et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, parce que je vis, et que vous vivrez. En ce jour-la, vous connaitrez que je suis en mon Pere, et vous en moi, et moi en vous " Jean 14. 15-20.

C'est le Consolateur qui restera chez eux, meme apres qu'il soit parti. Jesus, Dieu, sera en nous, les humains, comme il etait venu dans ses apotres, Jesus reviendra pour ne plus partir de chez nous, il restera pour toujours. Ici ce n'est pas reellement question de revenir parce qu'il restera avec nous. Ces etres, Dieu, Jesus, le Consolateur sont les memes. Il n'y a pas de difference entre eux, ils sont le meme unique Dieu qui est et restera en nous. !

On n'a pas dit quelque chose de plus beau ! Je crois Jean, je crois Jesus. Ma croyance est renforcee par ces mots.

A propos de la religion, des religions, il y a un probleme delicat : une eglise qu'elle soit catholique, mosaïque, protestante, orthodoxe, musulmane, est construite hierarchiquement, pyramidalement. Quelqu'un doit etre le plus grand et il donne la direction dans son eglise. Ça c'est absolument humain. On ne peut pas faire autrement. Mais cette structure contrevient a celle commandee par Jesus " C'est ainsi que le Fils de l'Homme est venu, non pour etre servi mais pour servir et donner sa vie pour la rancon de la multitude " Mathieu 20. 28. " Qu'on ne vous appelle pas non plus Maitre, car vous n'avez qu'un Maitre, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur, mais quiconque s'elevera sera abaisse et quiconque s'abaissera sera eleve " Mathieu 23. 10-12. Encore une fois, je comprends que cela n'est pas possible que tous nous soyons egaux dans notre croyance. Et pourtant nous sommes egaux dans la croyance mais le social demande une hierarchie. S'il n'y a pas de hierarchie dans le monde social, il s'en suit l'anarchie, la disparition. C'est pour cela que la politique est un mal necessaire et meme les grandes eglises, toutes font de la politique. C'est pas possible autrement. Ceux qui ne comprennent pas ca , les renouveleurs, les bienfaisant de l'ordre social, doivent bien savoir qu'apres la conquete du pouvoir, apres une revolution sociale, une bonne organisation de l'Etat social conquis est necessaire. Sinon, c'est un Hitler ou un Staline qui viendra.

L'egalite dans la croyance en Dieu ! La seule voie a prendre a mon avis c'est de justifier la croyance individuelle, la recherche de mon propre Dieu qui sera aussi le Dieu de mon Eglise.
Je reviens a l'importance de l'individualite qui aidera meme l'ordre social. Si nous avons des individus forts, physiquement, moralement, et spirituellement, le social ne peut qu'y gagner.
Le travail c'est dans l'individu ; l'individu doit travailler, faire des efforts constants, comme pour se fortifier donc physiquement, se fortifier moralement et spirituellement. Cela veut dire trouver Dieu qui l'attend en lui, faire des efforts pour le trouver. Seulement l'homme comme individu peut actualiser sa partie divine et tenir conseil avec elle. C'est un continuel entretien auquel nous pouvons avoir acces car c'est notre inconscient qui le cache. Notre inconscient a, comme nous l'avons dit, une ombre ou resident nos instincts, nos passions reliees a des instincts, nos complexes, et un eumeros, la partie bonne ou on peut trouver comme une memoire de toute l'histoire de l'humanite, meme d'avant les humains, toute l'histoire de notre civilisation et de notre famille, que nos ancetres ont vecue, tout ce que nous avons vu, entendu, senti par tous nos sens, ou reside tout ce que nous avons appris, nos beaux sentiments, nos vertus, notre spiritualite.

Cette memoire de longue duree est organisee par niveaux de telle maniere que les niveaux recents peuvent communiquer avec ceux qui sont plus anciens et meme avec ceux de l'humanite entiere.

C'est la meme chose que dans le biologique avec l'ARN et l'ADN ou nous possedons la memoire, l'empreinte de notre corps, de son individualite mais qui donne raison aussi de notre famille, de notre population, et on peut meme retrouver le commencement de l'humanite, le commencement de la vie. Nos genes sont porteurs des universaux qui dirigent notre vie biologique, de meme notre inconscient est porteur des universaux psychiques, culturels, ideels, spirituels, et meme il est porteur du besoin de Dieu, de sa presence, presence qui nous donne toujours ce que nous avons besoin, sûrement d'une importante aide culturelle, c'est notre liberte individuelle, notre liberte reelle.
L'homme peut se soustraire a la determination sociale dans laquelle il vit seulement par son pouvoir creatif comme menuisier, comme scientifique, comme artiste. La creativite nous est donnee par Dieu, c'est l'immitatio dei de l'homme. Sois creatif et tu seras libre ! Ce peut etre la solution de la vie moderne.

 
     
  Note de subsol:  
  1. Albert Soued, Les symboles des reves dans la Bible, Ed. Jacques Granger, Paris, 1997,p.66,67.  
  2. Albert Soued, p.165  
  3. Albert Soued, p.50,51  
  sus